Pour tout savoir sur les thés bio…

Vous avez dit « thés bio » ? Qu’ils soient aromatisés aux épices, à la bergamote ou à la cannelle, à Clic’n Blog ils n’ont plus de secrets pour nous ! Comme nous sommes du genre généreux, nous avons décidé de vous faire une petite présentation.

Petit tour d’horizon…

Les familles de thés

Mais quel(s) type(s) de thé(s) choisir exactement ? Le(s)quel(s) vous correspond(ent) le mieux ? Car il en existe de multiples sortes, d’origines et de familles diverses et variées. Intéressons-nous un peu plus particulièrement au thé en tant que tel, à son histoire et à ses particularités.
Le thé est la boisson universelle par excellence. Que l’on soit dans les steppes mongoles, un campement Touareg au milieu du Sahara ou en pleine montagne d’Himalaya, le thé nous réchauffe quand on a froid et nous rafraîchit quand on a chaud. Il est souvent considéré comme un symbole d’hospitalité et demeure la boisson la plus consommée au monde avec environ 25000 tasses bues chaque seconde.

Il en existe principalement six familles :

  1. Le thé Vert
  2. Le thé Noir
  3. Le thé Wulong (ou Oolong).
  4. Le thé Blanc
  5. Le thé Jaune
  6. Le thé Pu-erh

Cependant, trois familles de thés sont plus répandues que les autres -ou sont du moins particulièrement appréciées- en Europe occidentale et en Chine. On y trouvera ainsi beaucoup plus communément les thés verts, noirs et Wulong.

Petit focus sur ces trois familles qui peuvent se distinguer selon leur méthode de traitement, particulièrement par l’intensité de leur oxydation :

  • Le thé vert n’est pas oxydé
  • Le thé noir est oxydé
  • Le thé wulong est partiellement oxydé

Le thé vert

Le pluthe-verts connu d’entre tous est sûrement le thé vert. Il est le plus prisé au pays de l’Empire du milieu. Les feuilles de thés verts sont traitées par dessiccation après ramassage.  C’est-à-dire qu’elles sont chauffées sur une plaque pendant un certain temps pour éliminer les enzymes responsables de l’oxydation. Cette méthode est spécifiquement utilisée en Chine.

Au Japon, le traitement est différent puisque le thé est étuvé à très haute vapeur et non déposé sur une plaque chauffante. Mais ces processus visent un résultat identique. Les japonais en ont d’ailleurs gardé une déclinaison initialement élaborée puis transmise par les Chinois : le thé Matcha ! Le thé Matcha est en fait du thé vert transformé en poudre.

L’hiver est trop chaud ? Qu’à cela ne tienne ! Le thé vert est également recommandé en saison estivale pour son côté rafraîchissant. Laissez-vous tenté par les thés parfumés, aromatisés aux fruits et aux différentes saveurs. Ces thés peuvent aussi se boire frais ou glacés -le fameux « ice(d)-tea« – et les notes de fruits ou de fleurs blanches pourront vous étonner de par leur côté fruité ou floral rafraîchissant. Les thés aux agrumes, à la pêche ou à l’ananas rencontrent également un franc succès.

Le thé noir

thé-noir-tasse

Le thé noir est quant à lui très apprécié des occidentaux. On dit parfois qu’il contient plus de théine que les autres thés. Mais cette affirmation est fausse ! Un thé vert peut contenir autant de théine qu’un thé noir, voire plus. Le thé noir possède des propriétés plus réchauffantes, contrairement au thé vert. Celui-ci est plus souvent consommé en hiver pour son côté tanique et enveloppant. Il conviendra donc parfaitement pour vos généreuses soirées d’hiver au bord de la cheminée. A ce propos, on parle souvent en Chine de Yin et de Yang pour caractériser la différence entre les thés noirs et thés verts. Le thé noir représenterait le Yang pour la chaleur, et le Yin correspondrait davantage au thé vert pour la fraîcheur.

Le thé wulong

thé-wulong-tasseEnfin, les thés Wulong sont entre les deux thés, vert et noir. Selon leur degré d’oxydation, ils peuvent se rapprocher des propriétés de l’un ou de l’autre. Le thé wulong est plutôt pauvre en caféine et peut donc être consommé le soir avant de dormir. Autre particularité du thé Wulong : il favoriserait la perte de poids grâce aux effets des polyphénols et catéchines contenus dans ses feuilles, à l’instar du thé Pu-erh également connu pour ses propriétés anti-cholestérol. Il vaut donc mieux le boire sans sucre après un gros repas afin de faciliter la digestion.

À ce propos, petit conseil de véritables amoureux du thé : apprenez à tous les déguster sans sucre, vous ne pourrez qu’en apprécier davantage toutes les saveurs !

Faîtes-vous plaisir avant tout

Les thés présentent des vertus naturelles anti-oxydantes. En effet, leurs feuilles contiennent des polyphénols, une molécule reconnue pour ses qualités d’antioxydant.  Le thé est donc principalement préconisé pour prévenir un certain nombre de maladies cardio-vasculaires.

Effets antioxydants, présence de catéchines, autres vertus médicinales avérées pour certains ou restant à démontrer pour d’autres, le plus important est de vous faire plaisir avant tout ! C’est ce que vous diront les plus grands amateurs de thé. Faîtes votre choix et appréciez-les pour pour leurs saveurs. L’effet désaltérant des uns ou réchauffant des autres ne sera qu’une raison supplémentaire d’en consommer sans modération.

Et n’oubliez pas de privilégier les thés bio porteurs d’un label qui assure un traitement sain et naturel de la feuille de thé. Vous prendrez ainsi d’autant plus soin de la santé des producteurs et des populations environnantes, tout en préservant la vôtre.

Et bonne dégustation 😉

*« Source Market Research Word »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s